2023, septembre 08
·
Sécurité
·
8 min read
·
Matt S.

Web profond et Web sombre

Explorez les profondeurs de l'internet dans notre article de blog, qui démystifie le dark web, le deep web et le rôle du navigateur Tor.

L'internet, une invention qui a transformé le monde, a atteint des proportions stupéfiantes en 2023. Avec environ 175 ZB ou 1,75 milliard de téraoctets de données, il est stupéfiant de constater que seuls 4 à 10 % de cette vaste étendue numérique constituent le web de surface, la partie à laquelle nous accédons avec nos navigateurs quotidiens. Le reste est connu sous le nom de "dark web", un domaine entouré de secret et difficilement accessible à l'internaute moyen.
Le concept de dark web, ses distinctions avec le deep web et son attrait mystérieux vous intriguent ? Si c'est le cas, poursuivez votre lecture et embarquez pour un voyage passionnant afin de démystifier le deep web et le dark web, en explorant ce qu'ils sont, comment ils fonctionnent et ce qu'ils recèlent.

Deep Web 101 - Naviguer sur le Web non indexé

Par essence, le web profond englobe tout le contenu web non indexé, c'est-à-dire les données qui ne sont pas accessibles au public ou qui ne peuvent pas être facilement découvertes via les moteurs de recherche conventionnels. Toutefois, il est essentiel de préciser que cet article se penche principalement sur le dark web.
Le web profond démystifié
Le deep web, également connu sous le nom de darknet, constitue un système de réseaux superposés au sein de l'internet, existant parallèlement au web de surface normal. C'est un domaine qui nécessite des logiciels, des configurations et parfois des autorisations spécifiques pour y accéder, car il fonctionne sur la base d'un protocole de communication unique et personnalisé. Les navigateurs traditionnels tels que Chrome, Safari et Firefox ne peuvent pas pénétrer dans ses profondeurs. La passerelle la plus courante vers le web profond est Tor, le navigateur en oignon, que nous étudierons plus en détail ultérieurement.
Le "deep web" est constitué d'une collection de "darknets" plus petits, qui se fondent en un ensemble vaste et énigmatique. Certains contenus surprenants, tels que les services de streaming vidéo comme Netflix, Amazon Prime et Hulu, résident dans le web profond. Ce contenu reste caché à la majorité des internautes en raison de sa nature non indexée.
Alors que le web profond fait souvent l'objet d'une couverture médiatique sensationnelle associée à des activités illicites et nuisibles, une étude réalisée en 2016 par Terbium Labs a révélé qu'environ 48 % de son contenu est légal et banal. Néanmoins, il est indéniable que l'environnement clandestin du dark web offre une toile de fond propice au développement d'acteurs malveillants.
Caractéristiques distinctives :
Profondeur
Web vs. Surface Web
  • Taille
    : Le contenu du web profond est 24 fois plus important que celui du web de surface. Toutefois, la majeure partie de son contenu est banale et sans intérêt, comme les bases de données des entreprises et les sites web des gouvernements.
  • Accessibilité
    : La navigation sur le web de surface est un jeu d'enfant et ne nécessite rien d'autre que des navigateurs grand public. En revanche, le web profond nécessite l'utilisation de logiciels spécialisés tels que Tor.
  • Sécurité
    : Bien que le web de surface présente des vulnérabilités, il est généralement plus sûr que le web profond. L'anonymat inhérent au dark web rend difficile la régulation et le suivi des activités, ce qui entraîne des risques importants pour les utilisateurs.

Les mécanismes du Dark Web

Les sites web du dark web sont inaccessibles par les méthodes de navigation standard. Les utilisateurs ont recours à des logiciels et à des protocoles différents de ceux utilisés pour la navigation sur le web de surface. Malgré cette disparité, la structure fondamentale du dark web reste familière, avec des serveurs qui stockent des informations, des domaines et des sites web. Les navigateurs du dark web offrent souvent des interfaces similaires à celles des navigateurs classiques, tout en mettant l'accent sur l'anonymat de l'utilisateur.
L'essentiel de la navigation sur le dark web réside dans la capacité du navigateur à masquer la véritable adresse IP de l'utilisateur en acheminant le trafic à travers plusieurs nœuds, un processus qui renforce considérablement l'anonymat. Cette approche à plusieurs niveaux rend extrêmement difficile, voire impossible, de retracer les origines d'un utilisateur, contrairement au web traditionnel où un seul relais (ou VPN) est généralement impliqué.
Avantages et inconvénients de l'utilisation du Dark Web
Décortiquons les avantages et les inconvénients de s'aventurer sur le dark web :
Pour :
  • Anonymat
    : Le dark web permet de communiquer de manière sécurisée et anonyme, ce qui est essentiel dans les situations où le fait de révéler son identité peut être dangereux. Il est largement utilisé par les médias et les forces de l'ordre pour protéger les sources.
  • Liberté de partager l'information
    : L'accès à des services cachés sur le dark web peut offrir une protection à ceux qui ont besoin de partager des informations sensibles sans compromettre leur sécurité.
  • Curiosité
    : Pour les aventuriers, le dark web offre un moyen légal, bien que risqué, d'explorer l'immensité de l'internet et de comprendre ses facettes non conventionnelles.
Cons :
  • Activités illégales
    : Le dark web abrite des marchés noirs où l'on peut acheter de faux documents, des armes à feu et des services illégaux. S'engager dans de telles transactions, même en tant qu'acheteur, est tout à fait illégal et comporte des risques d'escroquerie.
  • Les escroqueries abondent
    : L'anonymat sur le dark web est à double tranchant. Les utilisateurs peuvent être victimes d'escroqueries, des vendeurs malhonnêtes cherchant à exploiter le voile de l'anonymat à des fins d'enrichissement personnel.
  • Dommages collatéraux
    : Le simple fait d'accéder à des informations ou de les partager sur le dark web peut exposer les utilisateurs à d'éventuelles failles de sécurité, au piratage et à d'autres cybermenaces.
En résumé, si le dark web offre des possibilités de communication sécurisée et de partage d'informations, il recèle également des risques importants liés à des activités illégales, des escroqueries et des dommages collatéraux potentiels.

Le rôle du navigateur Tor

Maintenant que nous avons percé l'énigme du dark web, intéressons-nous à Tor, le navigateur en oignon. Cette application gratuite et open-source a une histoire mouvementée et reste un outil essentiel pour accéder au dark web tout en améliorant la confidentialité de la navigation sur Internet.
Histoire de Tor
Tor, abréviation de "onion routing" (routage en oignon), trouve son origine dans la quête des services de renseignement américains pour améliorer les communications secrètes en ligne. Le projet a débuté à la fin des années 1990, avec des employés du Laboratoire de recherche navale des États-Unis chargés de la mission. En 2002, la version alpha de Tor a vu le jour, grâce au mathématicien Paul Syverson et aux informaticiens Roger Dingledine et Nitch Mathewson. Par la suite, le projet est passé au statut de source ouverte et est devenu accessible au public.
Comment fonctionne Tor
La fonctionnalité de Tor repose sur le principe du routage en oignon, une technique impliquant le cryptage et l'acheminement du trafic Internet par le biais de nombreux serveurs, attribués de manière aléatoire. Contrairement à la navigation web traditionnelle, où les données ne passent que par un ou deux relais (si un VPN est utilisé), Tor fait transiter le trafic par une multitude de relais. Ce réseau complexe de réacheminements rend exceptionnellement difficile le traçage de l'identité d'un utilisateur, ce qui renforce l'anonymat.
En raison de ce processus de routage multicouche, le navigateur Tor présente souvent des vitesses de navigation plus lentes que les navigateurs classiques. Toutefois, ce léger inconvénient est la contrepartie de l'amélioration de la confidentialité et de la sécurité qu'il offre aux utilisateurs.
L'état actuel du navigateur Tor
Selon les estimations, près de 2,5 millions de personnes utilisent quotidiennement Tor, le navigateur web obscur le plus populaire. L'application continue de recevoir des mises à jour, même plus de vingt ans après sa sortie initiale, ce qui garantit qu'elle reste un outil pertinent et fiable pour les utilisateurs soucieux de leur vie privée.
Installation et utilisation de Tor
Commencer à utiliser Tor est un processus simple :
  • Visitez le site officiel du projet Tor et naviguez jusqu'à la page de téléchargement.
  • Choisissez la version de Tor appropriée à votre système d'exploitation et téléchargez le fichier d'installation.
  • Lancez le programme d'installation et suivez les instructions à l'écran pour terminer l'installation.
  • Ouvrez l'application Tor et attendez qu'elle se lance.
  • Commencez à naviguer sur le dark web ou améliorez votre confidentialité pour vos activités internet habituelles.

Accéder aux moteurs de recherche et aux sites du Dark Web

Si vous avez réussi à installer le navigateur Tor, l'exploration du dark web est plus accessible en utilisant des moteurs de recherche spécifiques au dark web ou à Tor comme Torch, Not Evil, ou Ahmia. Ces moteurs de recherche fournissent une passerelle vers les sites Tor, qui portent généralement l'extension .onion. Par ailleurs, si vous connaissez déjà l'URL d'un site du dark web, il vous suffit de la saisir dans la barre d'adresse avec l'extension .onion pour y accéder directement.

Le Dark Web est-il une force pour le bien ou le mal ?

La question de savoir si le dark web est une force du bien ou du mal est complexe. Il est essentiel de replacer le dark web dans son contexte et de comprendre qu'il n'est ni vertueux ni malveillant en soi. Ses objectifs fondamentaux sont souvent ancrés dans des idéaux positifs, tels que la protection de l'anonymat, le partage d'informations non censurées et la protection de la vie privée des personnes vivant sous des régimes oppressifs.
Cependant, le dark web, comme tout outil, peut être utilisé à des fins à la fois vertueuses et néfastes. Il constitue un sanctuaire pour la communication anonyme et le partage d'informations, mais il sert également de refuge aux activités illégales et aux acteurs malveillants. Les utilisateurs doivent faire preuve de prudence et être conscients des risques potentiels associés à l'accès au dark web, notamment l'exposition à des contenus illégaux, à des escroqueries, à des logiciels malveillants et à la surveillance des forces de l'ordre.

Des alternatives sûres et sécurisées pour les communications

Il convient de noter que d'autres canaux de communication apparaissent comme des alternatives viables au dark web. Des applications de communication cryptées de bout en bout comme Skyda offrent une confidentialité et un anonymat solides, ainsi qu'une expérience plus conviviale que celle de Tor. Ces applications permettent aux utilisateurs d'envoyer des messages, de partager des images, des enregistrements audio et des fichiers sans craindre d'être surveillés ou contrôlés. Pour ceux qui cherchent à partager des informations anonymes sans les risques du dark web, Skyda sur Android et iOS représente une solution convaincante.

En conclusion

Le dark web, entouré de mystère et d'intrigues, attire ceux qui sont assez curieux pour en explorer les profondeurs. Cependant, s'embarquer dans ce voyage implique d'accepter les risques inhérents à son contenu non réglementé et chaotique. Bien que le navigateur Tor facilite l'accès à ce royaume énigmatique, il existe des solutions plus simples et plus pratiques pour partager des informations sensibles et préserver l'anonymat.
Pour naviguer dans les méandres du deep web et du dark web, il est essentiel de faire preuve de discernement, de vigilance et de responsabilité éthique. Les couches cachées du monde numérique offrent à la fois des opportunités et des défis, et il est impératif d'avancer avec prudence lorsque l'on s'aventure dans les territoires inexplorés de l'internet.
More blog posts
Comment vérifier si votre téléphone est compatible avec la carte eSIM ?
Découvrez si votre téléphone portable est compatible avec la carte eSIM. De iOS à Android, Skyda eSIM vous guide à travers des étapes simples pour vous assurer que votre appareil est compatible.
2024, janvier 12
·
eSIM
·
3 min read
·
Matt S.
Le filtrage du Web : Un guide complet
Découvrez les aspects essentiels du filtrage du web, notamment ses types, ses avantages, ses inconvénients et la manière de choisir la solution de filtrage du web la mieux adaptée à vos besoins.
2024, janvier 08
·
Sécurité
·
6 min read
·
Matt S.
© 2024 Dragon Secure GmbH. All Rights Reserved · [email protected]