2023, novembre 14
·
Sécurité
·
6 min read
·
Matt S.

Web2 vs. Web3 : Guide rapide

Ce petit guide vous permettra de comprendre les principales différences entre le Web2 et le Web3, leurs implications et les possibilités qu'ils offrent.

Imaginez que vous vous trouviez au carrefour de l'innovation numérique, où le monde familier du Web2 croise le domaine émergent du Web3. Cette transition marque un moment charnière dans l'évolution de l'internet, remodelant la façon dont nous interagissons, effectuons des transactions et percevons l'univers numérique. Mais que sont exactement le Web2 et le Web3, et pourquoi ce changement est-il important pour vous ?
Web2, l'internet tel que nous le connaissons, a révolutionné l'information et la communication, transformant le monde en un village planétaire. C'est une ère caractérisée par les médias sociaux, le contenu généré par les utilisateurs et l'accumulation d'énormes quantités de données, où des géants comme Google, Facebook et Amazon ont pris de l'importance. En revanche, le Web3, souvent présenté comme l'internet du futur, promet un paysage décentralisé, basé sur la blockchain. Il défend la souveraineté de l'utilisateur, la transparence et un changement fondamental dans la propriété des données et les interactions en ligne.
Dans le cadre de cette exploration, nous allons démêler la tapisserie complexe du Web2 et du Web3, en nous penchant sur leurs philosophies de base, leurs fondements technologiques et leurs implications profondes pour les entreprises, les créateurs et les utilisateurs quotidiens de l'internet.

Qu'est-ce que le Web2 ?

Le Web2, souvent appelé web participatif ou social, a marqué une transformation significative par rapport aux sites web statiques et en lecture seule des débuts de l'internet. Apparue au début des années 2000, cette ère du web a introduit un contenu dynamique, l'interactivité des utilisateurs et la naissance des médias sociaux. Elle a favorisé un environnement dans lequel chacun pouvait créer, partager et se connecter en ligne, ce qui a conduit à une explosion du contenu généré par les utilisateurs.
Cette époque a vu l'essor de plateformes telles que Facebook, YouTube et Twitter, qui ont révolutionné notre façon de communiquer, de partager des informations et même de percevoir le monde qui nous entoure. Les plateformes de commerce électronique comme Amazon et eBay ont transformé les achats, tandis que les services en nuage comme Google Drive et Dropbox ont redéfini le stockage et l'accessibilité des données.
Cependant, cette commodité a un coût. Les plateformes centralisées ont acquis un immense contrôle sur les données des utilisateurs, ce qui a suscité des inquiétudes quant au respect de la vie privée (nous avons même rédigé un article de blog pour comprendre si quelqu'un vous espionne - lire ici), la sécurité des données et la monopolisation de l'internet. Malgré ses innovations, le Web2 a souvent été critiqué pour avoir créé des chambres d'écho, encouragé le capitalisme de surveillance et rendu les utilisateurs vulnérables aux violations de données.

Qu'est-ce que Web3 ?

Le Web3, souvent appelé le Web décentralisé ou alimenté par la blockchain, marque un changement de paradigme par rapport à l'ère du Web2. Apparue à la fin des années 2010 et gagnant rapidement du terrain au cours des années 2020, cette phase du web remodèle le paysage numérique en plaçant la décentralisation, l'absence de confiance et la propriété de l'utilisateur au premier plan. Elle s'oppose radicalement à la domination centralisée caractéristique du Web2.
Web3 introduit des technologies révolutionnaires telles que la blockchain et les contrats intelligents, permettant l'essor d'applications décentralisées (DApps) et les crypto-monnaies. Cette vague de transformation donne du pouvoir aux individus, en leur accordant un contrôle sans précédent sur leurs identités, leurs actifs et leurs interactions numériques. Le respect de la vie privée, la sécurité et la transparence occupent une place centrale, dans le but de démanteler les silos de données et les intermédiaires qui caractérisaient la génération précédente du web.
À l'ère du Web3, les réseaux sociaux décentralisés tels que Mastodon et Scuttlebutt offrent des alternatives convaincantes aux plateformes gourmandes en données du Web2. Les places de marché NFT telles qu'OpenSea et les protocoles financiers décentralisés (DeFi) redéfinissent le traitement des actifs numériques et des transactions financières. Web3 aspire à créer un écosystème internet plus équitable où les utilisateurs restent propriétaires de leurs données et où la valeur est échangée sans dépendre d'intermédiaires.

Web2 vs. Web3 : Principales différences

Cette transformation ne concerne pas seulement les nouvelles technologies ; il s'agit d'un changement fondamental dans la manière dont l'internet fonctionne et sert ses utilisateurs. On peut également parler d'un changement de paradigme dans la manière dont l'internet fonctionne et sert ses utilisateurs. Les principales différences sont les suivantes :
  • Propriété et confidentialité des données
    : Le modèle de stockage centralisé des données du Web2 entraîne souvent des problèmes de confidentialité et d'exploitation des données des utilisateurs. Web3, qui met l'accent sur la décentralisation et le cryptage, offre une alternative plus sûre et plus privée.
  • Modèles économiques
    : Web2 fonctionne sur des modèles de revenus basés sur la publicité, où les données des utilisateurs sont souvent le produit. La tokenisation de Web3 introduit de nouvelles structures économiques, permettant aux utilisateurs de gagner de l'argent et d'effectuer des transactions directement par le biais d'actifs numériques.
  • Gouvernance
    : Dans le Web2, la gouvernance de la plateforme est entre les mains de quelques entreprises. Le Web3 introduit des organisations autonomes décentralisées (DAO), permettant des modèles de gouvernance dirigés par la communauté.
  • Interopérabilité et normes ouvertes
    : Web3 promeut l'interopérabilité et les normes ouvertes, favorisant un écosystème numérique plus interconnecté et collaboratif, contrairement à la nature cloisonnée des plateformes Web2.
Il est clair que ces deux itérations de l'internet représentent une évolution significative, n'est-ce pas ? Le Web2, avec sa centralisation et ses modèles basés sur la publicité, nous a bien servis, mais il soulève des inquiétudes quant à la confidentialité et au contrôle des données. Aujourd'hui, le Web3, en revanche, offre une approche décentralisée qui permet aux utilisateurs de contrôler leurs données et introduit des économies innovantes basées sur des jetons.
Une bonne illustration de la différence entre Web2 et Web3.

Les défis du Web3

Le passage du Web2 au Web3 n'est pas seulement un saut technologique, mais une refonte complète de la manière dont l'internet fonctionne et sert ses utilisateurs. Cette transition, tout en promettant un web plus décentralisé et plus autonome pour l'utilisateur, s'accompagne de son lot de défis.
Tout d'abord, la technologie de base de Web3, la blockchain, est complexe et souvent difficile à comprendre pour l'utilisateur moyen. Cette courbe d'apprentissage abrupte peut entraver l'adoption à grande échelle. Il en va de même pour la création d'interfaces. Des interfaces aussi intuitives et conviviales que celles du Web2 constituent un défi de taille. Le succès de Web3 dépend de son accessibilité aux utilisateurs non techniques. Personne ne passera au Web3 s'il n'est pas aussi facile à utiliser que le Web2.
Aujourd'hui, le Web3 n'est pas aussi bien établi. La création de normes et de réglementations mondiales pour un web décentralisé est un défi, étant donné les différences de cadres juridiques entre les pays. Prenons l'exemple des actifs numériques tels que les crypto-monnaies et les NFT : s'agit-il de monnaies, de marchandises, de titres ou de quelque chose d'entièrement nouveau ? Cette classification influe sur la manière dont ils sont réglementés.

Conclusion

Le passage d'un Web2 centralisé et axé sur le contenu généré par l'utilisateur à un Web3 décentralisé et basé sur la blockchain dessine un avenir où l'autonomisation de l'utilisateur, la protection de la vie privée et la souveraineté numérique priment.
Dans le Web2, nous avons été témoins de la puissance de la connectivité et de la montée en puissance des géants du numérique, mais nous avons également été confrontés à des problèmes de confidentialité des données et de monopolisation des plateformes. Le Web3 promet de répondre à bon nombre de ces préoccupations, en offrant une expérience de l'internet plus sûre, plus transparente et plus centrée sur l'utilisateur.
Cependant, il ne s'agit pas seulement d'adopter de nouvelles technologies, mais aussi de réimaginer les possibilités du monde numérique. Pour les entreprises, les créateurs et les utilisateurs quotidiens, il est essentiel de comprendre ce changement pour s'adapter et prospérer dans un paysage numérique en constante évolution. Alors que nous continuons à explorer et à façonner cette nouvelle ère de l'internet, la collaboration entre les technologues, les décideurs politiques et les utilisateurs sera essentielle pour exploiter tout le potentiel du Web3, tout en relevant les défis qu'il pose avec prévoyance et responsabilité.
En fin de compte, c'est l'histoire d'une évolution numérique continue, marquée par l'effort collectif de la communauté pour construire un monde en ligne plus équitable et plus efficace.
More blog posts
Comment vérifier si votre téléphone est compatible avec la carte eSIM ?
Découvrez si votre téléphone portable est compatible avec la carte eSIM. De iOS à Android, Skyda eSIM vous guide à travers des étapes simples pour vous assurer que votre appareil est compatible.
2024, janvier 12
·
eSIM
·
3 min read
·
Matt S.
Le filtrage du Web : Un guide complet
Découvrez les aspects essentiels du filtrage du web, notamment ses types, ses avantages, ses inconvénients et la manière de choisir la solution de filtrage du web la mieux adaptée à vos besoins.
2024, janvier 08
·
Sécurité
·
6 min read
·
Matt S.
© 2024 Dragon Secure GmbH. All Rights Reserved · [email protected]